Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 15:36

 

Hauts les Coeurs !

 

 

 

DSCN9313

 

Heureusement que l'autre dimanche, chaud et ensolillé

j'avais fait par précaution...

quelques provisions de photos de fleurs en grandes couleurs;

aujourd'hui elles sont en camouflage de souris, dans tous les tons de gris, 

et presque givrées comme des Violettes de Toulouse !

 

 

Pour vous réchauffer,

ce grand coeur, rouge de passion et irradiant de chaleur :

 

DSCN9335

Une chanson ?

 

ça pourrait être un coeur de rocker ?

 

 

 

Ou bien, LE PAYS DU SOURIRE :

dans la cour du Cours de Musique...

j'en avais appris un passage ainsi : 

 

"Je t'ai donné du beurre, tu m'as piqué, tout mon quatre heures "

 

 

2616078965_1e4c4efdda.jpg

 

Par acquis de conscience, je viens de vérifier les paroles

afin de vous les restituer au mieux...

et suis désolée de cette méprise !

 Elles sont recueiillies ici  link

 

Je t'ai donné mon coeur
Tu tiens en toi tout mon bonheur
Sans ton baiser il meurt
Car sans soleil meurent les fleurs
À toi mon beau chant d'amour
Et pour toi seul il fleurira toujours
Toi que j'adore, ô toi ma douceur
Redis-le-moi ; je t'ai donné mon coeur
... ... ...

 

 

 

LE PAYS DU SOURIRE  de Franz LEHAR

 

Opérette   link

 

Interprété ici par le grand Michel DENS, artiste et résistant...

 


 


  Attendons les Saints de Glace qui vous chasser froid et vents...

 

 

 

Repost 0
Published by sittelle - dans botanique
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 05:00
"Aesculophobie"d'arachnéide ? 
Le fil qui relierait araignée à marron d'Inde !
Avez-vous déjà essayé ce truc ?
 
Demandons à Gypsie l'Araignée,
toute mouillée
ce qu'elle en pense
  
 Attention, Gypsie !
ne vient pas dans nos placards ni près de nos lits, coquine...
 
 Est-il vrai que tu détestes l'odeur des marrons ? si oui,
ces beaux gros marrons d'automne ramassés au parc
 
P1120024

mis dans les placards et ... sous le lit,
vont te repousser à la cave et au grenier; tu y seras au chaud
et tu croqueras les p'tites bêtes moins utiles que toi, merci !
 
Euh... on se demande...  est-ce que chez vous, ça marche ?...
 
 
 
 
Repost 0
Published by sittelle - dans botanique
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 05:31

 

 

 

 

 

 

 

                                                                            Merci à JACKIE !

 

                                                                                    link

 

                           qui a trouvé ( en trois coups de cuiller à pot! ) le nom de cette belle sauvage pourpre :

 

DSCN9856

 

 

 

 Le LAMIER AMPLEXICAULE 

dit  Ortie morte ou Pas de Poule

sa vie est ici  link

 

 

DSCN9855

DSCN9859

DSCN9857

Le voici au milieu de ses copines dans le champ voisin 

 

DSCN9860                         

Calendula, le petit soucis des champs sur notre jolie terre sableuse,

ex- terre à asperges, avant  bétonnage

 

DSCN9861

     

et quatre sortes de trèfles, dont je suis assez contente :                     

 

le trèfle incarnat provient de graines

d'une opération d'écologie de je ne sais plus qui, il y a quatre ans environ,

résultats satisfaisants : il se resème partout et attire abeilles et insectes

 

 

DSCN9862

DSCN9863DSCN9864

 

J'ai glissé quelques trèfles à 4 feuilles pour vous...

Porte-bonheur, des sous pour la rentrée !

 

 

 


Repost 0
Published by sittelle - dans botanique
commenter cet article
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 05:55



 

 

Un nouveau copain au jardin : 

 

PHYTOLACCA Americana

 

 

Cette belle plante, encore rare en ILE DE FRANCE

est originaire du Nouveau Monde,

Mon ami Kriss de FAAXAAL  link

avait identifiée l'an passé

 

 

car bien sûr, elle ne figure pas dans mes bouquins de botanique

puisque c'est une immigrée, toute récente et sans papiers !


Elle a repoussé en force cette année au jardin, une belle tige charnue

rouge, des fleurs blanches puis pourpres, ensuite des baies violettes...

 

J'en connaissais le nom

puisque c'est un remède homéopathique, utilisé par exemple

comme une sorte d'anti-inflammatoire, mais attention

dilué et préparé, en granules ou autres remède

  car au naturel il est toxique

 

Regardez comme il est beau !

 

Il s'est marié avec la rose trémière, du fond du jardin

près de petit bois de mélisses et impatiences de l'Himalaya

qui m'arrivent au niveau du menton; les Impatiences, pas les mélisses !

 

On observe plusieurs stades de grappes sur le même pied;

ila plante parait remonter du Midi par le Rhône

d'après Telabotanica, mais comment est-elle venue,

et dans un coin très touffu et abrité ? par un oiseau ?

 ici le vent dominant est d'Ouest; le terrain est sableux et calcaire;

si vous en remarquez un pied chez vous

le site Telabotanica qui en fait l'observation

notera son avancée en France. link

 

 

 

Suite aux observations formulées par M. Michel ROBERT

blog de la Pie bavarde  

je vous indique ce lien qui condamne cette plante, qui serait nuisible

Phytolacca en Yvelines

mais tout de même... ce n'est ni la première ni la dernière plante toxique,

chacun en a dans son jardin et son environnement;

un simple pied de muguet est dangereux

les animaux d'instinct ne les consomment pas,

mais je ne suis pas scientifique, à chacun de se faire une opinion

L'ONF fait aussi pas mal de dégâts dans nos forêts ! 

 

 

DSCN0508

 

DSCN0509

DSCN0510

DSCN0538DSCN0542

DSCN0545

DSCN0547

DSCN0551DSCN0552DSCN0550

 

 

 

 

Repost 0
Published by sittelle - dans botanique
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 12:32

 

      Les EFFRONTEES

 

 

 

 Et d'une ! : 

 

Et ma lessive ? espèce de bohémienne !

                                                                        

DSCN9932

 

DSCN9933DSCN9931

 

 et de DEUX !

 Juste... et  ça tombe bien, je rajoute ceci !

 

 Sur ARTE ce soir dimanche

5 août 2012 à 20 h 30

L'EFFRONTEE

un très joli film de Claude MILLER tourné à côté,

dans le seul joli coin restant aux MUREAUX ( Yvelines )...


en 1985, Charlotte GAINSBOURG

 en gamine rêveuse

qui veut d'échapper, on la comprend,

de son univers...

Bernadette LAFOND et Jean-Claude BRIALY...


Je l'avais évoquée dans un article sur la rue du tournage,

enfin, un des endroits du film ! 

Clic si vous voulez : L' Effrontée des Mureaux ---- Yvelines/Val de Seine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by sittelle - dans botanique
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 06:01

 

 

Je le pensais parti

en retraite, au soleil...

au moins à la lumière,

hors des céramiques blafardes des couloirs du Métropolitain parisien


Et ce matin...

Capture-porte-des-lilas.PNG

à la Porte des Lilas du Jardin du Temps, j'ai vu...

j'ai vu :

DSCN9533.JPG

 

Mais quel est donc ton nom , poinçonneur de mes lilas !

 

 

image métro : link

 

Repost 0
Published by sittelle - dans botanique
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 05:27

 

161112661_45839ead4d.jpg

Attention à l'Over Dose de petits pois tueurs...

 

1/  Le potager de J.-B. La QUINTINYE pour Louis XIV à Versailles - Yvelines 

 

Louis XIV aimait les figues,

les asperges et les fraises...

La Quintinie avait poursuivi

les améliorations de son domaine

avec des terrasses-promenoirs surélevées, 

ponctuée s d'arbres fruitiers, qui mettaient en scène

leur passion partagée pour les cultures potagères et fruitières.

4163180845_5c24227aa7.jpg

La famille Le Normand a poursuivi cette oeuvre

en développant pour Louis XV la culture de l'ananas et du café

4262896665_79b4eb9918.jpg

dont le roi raffolait !

Le Potager Royal pendant la Révolution

a été exploit par ses aspects botaniques

fort heureusement sans destruction.

Puis en 1873 l'Ecole Nationale d'Horticulture s'y installa, 

suivie en 1976 par l'Ecole Nationale du Paysage de Versailles.

En 2011, le Conseil général des Yvelines a accordé

une subvention de 58 000 euros pour la restauration des murs et des arceaux.

1029820789_2dacf2be5d.jpg

Le Potager fournissait aussi les petits gourmands du

 Service du Bâtiment du Roi... link,

qui "testaient" en quelque sorte

les produits royaux ...

Le Duc de Saint Simon se serait moqué

de son directeur général Jules HARDOIN-MANSART ,

(neveu de François MANSART, l'architecte)

mort à Marly le Roi le 11 mai 1708 après...

un dîner qui l'avait

"tué à coup de glaces, de petits pois

et d'autres nouveautés des potagers 

dont il se régalait AVANT que le Roi en eut mangé" ...

 

 


Repost 0
Published by sittelle - dans botanique
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 05:27

 

programmé pour le 7 mars    

 

161112661_45839ead4d.jpg

Attention à l'Over Dose de petits pois tueurs...

 

1/  Le potager de J.-B. La QUINTINYE pour Louis XIV à Versailles - Yvelines 

 

Louis XIV aimait les figues,

les asperges et les fraises...

La Quintinie avait poursuivi

les améliorations de son domaine

avec des terrasses-promenoirs surélevées, 

ponctuée s d'arbres fruitiers, qui mettaient en scène

leur passion partagée pour les cultures potagères et fruitières.

4163180845_5c24227aa7.jpg

La famille Le Normand a poursuivi cette oeuvre

en développant pour Louis XV la culture de l'ananas et du café

4262896665_79b4eb9918.jpg

dont le roi raffolait !

Le Potager Royal pendant la Révolution

a été exploit par ses aspects botaniques

fort heureusement sans destruction.

Puis en 1873 l'Ecole Nationale d'Horticulture s'y installa, 

suivie en 1976 par l'Ecole Nationale du Paysage de Versailles.

En 2011, le Conseil général des Yvelines a accordé

une subvention de 58 000 euros pour la restauration des murs et des arceaux.

1029820789_2dacf2be5d.jpg

Le Potager fournissait aussi les petits gourmands du

 Service du Bâtiment du Roi... link,

qui "testaient" en quelque sorte

les produits royaux ...

Le Duc de Saint Simon se serait moqué

de son directeur général Jules HARDOIN-MANSART ,

(neveu de François MANSART, l'architecte)

mort à Marly le Roi le 11 mai 1708 après...

un dîner qui l'avait

"tué à coup de glaces, de petits pois

et d'autres nouveautés des potagers 

dont il se régalait AVANT que le Roi en eut mangé" ...

      -o-

      C'est ICI : link


Repost 0
Published by sittelle - dans botanique
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 05:17

 

 

Une bonne nouvelle, un espoir :

Prochaine victoire de la BIODIVERSITE ?

Capture-koko.PNG

 

Les méchants grainetiers capteurs et breveteurs du Vivant,

qui attaquent en Cour de Justice Européenne

l'Association de Libération des Semences et de l'Humus,

ont contre eux un rapport de l 'Avocat Général

le site : KOKOPELLI  

Voici les courageuses conclusions de la Cour de Justice :

link

 

Communiqué de Kokopelli du 19 janvier 2012

L’avocat général chargé du dossier Kokopelli devant la Cour de Justice de l’Union Européenne a donné aujourd’hui lecture publique de ses conclusions.

Nous avons la joie d’annoncer qu’elles nous donnent entièrement raison !

En effet, le magistrat conclut à l’invalidité de l’interdiction de commercialiser des semences d’une variété non inscrite au catalogue officiel, et ce aux motifs que cette interdiction, portée par la législation Européenne aussi bien que par la réglementation Française, viole le principe de proportionnalité, la liberté d’entreprise, la libre circulation des marchandises, ainsi que le principe de non discrimination.

La quasi-totalité de nos arguments ont été retenus!

De plus, l’avocat général n’a pas manqué d’affirmer, au contraire de ce qui était avancé par nos nombreux adversaires (Commission Européenne, Conseil de l’U-nion Européenne, République Française, Royaume d’Espagne et société Graines Baumaux), que,

d’une part, les règles relatives à l’admission des semences au Catalogue Officiel n’ont « aucun rapport avec la santé des plantes »,

d’autre part, que « il appartient aux agriculteurs de décider des variétés qu’ils cultivent »,

enfin que cette législation limite excessivement le choix des consommateurs qui n’ont « ni accès aux denrées alimentaires ou autres produits issus de variétés qui ne satisfont pas aux critères d’admission,

ni la possibilité de cultiver eux-mêmes ces variétés, par exemple dans leur propre jardin ».

De même, l’avocat général rappelle à juste titre que « le fait que les agriculteurs soient cantonnés à des variétés admises réduit enfin la diversité génétique dans les champs Européens ».

Il en conclut logiquement que «les inconvénients de l’interdiction de commercialiser des semences de variétés non admises l’emportent manifestement sur ses avantages. »

Nous sommes extrêmement satisfaits de ces conclusions et nous avons maintenant l’immense espoir que la Cour suive l’avis de son avocat général et vienne enfin mettre un terme au totalitarisme pluri-décennal de la législation sur le commerce des semences.

Pour plus d’information, voir sur le site de la Cour de Justice de l'Union Européenne (conclusions de l'avocat général disponibles dans plusieurs langues).

Blanche MAGARINOS-REY

Avocate de l’Association Kokopelli. contact@avocat-magarinos-rey.com

 

A suivre...


Repost 0
Published by sittelle - dans botanique
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 08:41

 

 

 

Suite à la liste mystère : Devinette

la liste, vous l'aviez deviné !

donnait le nom des variétés de POIRES que Louis XIV faisait pousser


voici un petit aperçu des productions du POTAGER ROYAL  de Versailles

-  voir cet excellent site officiel France Diplomatie : link -

 

Le grand Jardinier du Potager du Roi

est l'oeuvre d'un homme

que l'émission sur France 5 "SILENCE ça pousse"

aurait eu grand plaisir à interviewer ! 


Jean-Baptiste LA QUINTINYE

Capture-la-quintinye.PNG

source image : link

Débauché de l'Equipe de Nicolas FOUQUET...

 Né en 1624 en Charente, Jean-Baptiste La Quintinie, après des études de droit, est reçu à Paris comme avocat à la Cour du Parlement, et maître des requêtes de la Reine. Jean Tambonneau, président de la Cour des Comptes, le remarque, et lui confie l’éducation de son fils Michel.

La Quintinie part alors pour un voyage en Italie, dont les jardins servent de référence en France à cette époque encore, afin de familiariser son élève avec les arts.

Sa passion pour les jardins se révèle alors, et il décide de se consacrer à cet art du jardinage et de la culture. Féru d’auteurs anciens comme Pline et Columelle, il se met aussi au fait des théories contemporaines, et s’exerce à leur pratique dans le jardin que lui confie M. Tambonneau à Paris. Sa renommée le fait bientôt appeler par les grands de l’époque, et il crée des jardins potagers et fruitiers à Sceaux, Rambouillet, Vaux-le-Vicomte.

Il fait partie de l’équipe de créateurs que Louis XIV débauche, lorsqu’il disgrâcie en 1661 son surintendant Nicolas Fouquet. Il reçoit alors la direction de l’ancien potager de Louis XIII à Versailles. En 1670, il est fait directeur de tous les jardins fruitiers et potagers royaux, charge créée pour lui.

Tout en continuant à veiller sur ses anciennes créations, il est responsable des jardins royaux, des arbres de la nouvelle orangerie construite par Mansart. En 1678, il entreprend la création d’un nouveau potager, l’actuel « potager du Roi » qui le rend plus célèbre encore.

Craignant d’être mal imité, La Quintinie rédige les Instructions pour les jardins fruitiers et potagers, publiées par son fils à titre posthume en 1690. Il y livre l’essentiel de ses expériences et découvertes dans le domaine des primeurs, mais aussi de la taille des fruitiers.

Il est le premier à avoir mis en évidence le rôle de la sève dans la croissance et la fructification des arbres fruitiers, ainsi que le système racinaire des arbres, et les précautions à prendre lors de leur transplantation.

Devant tant de services rendus, il est anobli en 1687 par Louis XIV. Il meurt le 11 novembre 1688.

Louis XIV confie à sa veuve : « Madame, nous avons fait une grande perte que nous ne pourrons jamais réparer ».

 

Louis XIV était un gourmet gourmand, c'est bien connu ! 

La Quintinye a mis au point tout un système de cultures de primeurs;

voici pourquoi, en plus des glaces et vitres du Palais,

il fallait importer et reproduire les techniques des verriers Vénitiens...

    "Les primeurs  

En employant des fumiers frais en provenance des écuries, en jouant des diverses expositions,

en utilisant abris de verre et cloches, La Quintinie mit au point des techniques élaborées

pour obtenir des récoltes à contre-saison. Les fumiers sont choisis en fonction de la nature de la terre : les fumiers de boeuf, de vache, ou de cheval ont des effets différents, mais tous sont « comme une espèce de monnaie qui répare les trésors de la terre ».

Les résultats extraordinaires obtenus font la renommée du potager de Versailles :

« La chaleur, tant dans la terre que dans l’air ne peut régulièrement venir que des rayons du soleil. J’ose dire pourtant que j’ai été assez heureux pour l’imiter en petit à l’égard de quelques petits fruits : j’en ai fait mûrir cinq et six semaines devant le temps, par exemple des fraises à la fin mars, des précoces, et des pois en avril, des figues en juin, des asperges et des laitues pommées en décembre, janvier… »

dit La Quintinie dans son ouvrage.

Il parvint aussi à avoir des cerises en mai, des concombres début avril…

Cette technique rend La Quintinie célèbre, et, toute sa vie,

il poursuivra ses expériences,

car « un bon jardinier doit avoir de

a passion pour les nouveautés ».

 

Extrait de son livre publié après sa mort, par son fils : 

link  - les textes proviennent du site gouvernemental-

C’est pourquoi j’ai cru qu’il ne serait pas inutile d’expliquer plus particulièrement en quoi consiste le mérite d’un potager, à le prendre sur le pied de ce qu’on doit y trouver chaque fois qu’on y entre, et pour en donner une idée plus exacte, je tâcherai de faire à peu près le portrait de celui du Roi, il est en son espèce le plus grand qu’on ait jamais vu, aussi bien que son maître est le plus grand prince qui ait jamais paru : ce portrait n’est pas fait pour engager personne à le copier, mais cependant chacun y pourra faire le rapport du grand au petit, et prendre ensuite les mesures qu’il jugera lui être convenables. […] […] À la vérité, on peut dire qu’il n’appartient qu’au roi de goûter ce plaisir, et que peut-être ce n’est pas un des moindres que son Versailles lui ait produit par le soin que j’ai l’honneur d’en prendre ; aussi est-il certain que c’est le seul endroit où l’on ait jamais vu forcer un terrain naturellement froid, tardif, et infertile à faire pendant le fort de l’hiver ce que le meilleur fond ne produit que dans les saisons tempérées. »

 

Et si voulez jardiner une parcelle près

du Potager Royal, cette association vous aidera...

link

 

Pas de scoubidoux mais, des pommes,

des poires, et....

link

 

Repost 0
Published by sittelle - dans botanique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog lejardindutemps
  • Le blog   lejardindutemps
  • : Patrimoine et Histoire Vexin-Mantois - Ile de France - Normandie - Picardie - Pas de Calais - Musique - Poésie - Plantes Médecines alternatives
  • Contact

Réponses aux commentaires

C'est un plaisir de recevoir vos commentaires et de partager amicalement vos avis et connaissances 

Aussi pour continuer à avoir suffisamment de temps pour vous lire, tous, chacun  dans vos blogs,

je vous répondrai directement chez vous si vous le permettez... mais pour des propos modérés et amicaux !

Recherche