Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 05:35

DSCN9347

 

 

Un grand manque de soleil et de lumière... dans notre vallée de la Seine,

fleuve qui monte, qui monte ...

mais bien que la pointe de l'Ile Belle à Meulan soit innondée

 

DSCN9335

il reste  de la marge pour atteindre le niveau de 1910, et heureusement

pour l'Hôpital de Meulan et les équipes médicales ; et les patients, nageurs ou non !

 

 

DSCN9346

DSCN9340


En plein coeur de l'hiver, il reste encore deux longs  mois avant le printemps tant attendu

En prenant cette photo, je repensais à

la chanson de Jacques Brel

Ne me quitte pas et ce vers 

"Avec un ciel si bas qu' un canal s'est pendu..."

 

DSCN9344.JPG

 

Dans ce cas, faute de pouvoir faire obéir la météo

il nous reste juste à "écouter" les couleurs , 

en avalant force clémentines, kiwis et sardines à l'huile pour les vitamines C et D !

 

Punch vitaminé du baryton né dans le Nord

 

MICHEL DENS

1911-2000


 BIOGRAPHIE  ici

 

Il plaisante... ci-dessous dans l'air de Figaro du Barbier de Séville de Rossini;

en fait il ne veut absolument pas respirer.. inutile , il maitrise la technique 

et son diaphragme 

Diction, élégance, longévité,

j'ai toujours les vinyls des opéras et opérettes enregistrés dans les années 60,

mes premiers disques sur le Teppaz.


Ces chanteurs considérés déjà "anciens" avaient une classe et un charisme qui

perdure à travers les enregistrements;

c'est ancien ?  peut-être, mais 

au même titre que ces artistes nés à la même époque , intemporels dans leur art et leur carrière

 

 

 

 

 Vous trouverez ici l'évocation d' un souvenir , une rencontre intéressante

entre un jeune chanteur et Michel Dens; la lecture remet sur le tapis

la distinction un peu floue  entre baryton et ténor ;

Placido Domingo était au début de sa carrière baryton lui aussi 


link  : site" vocalises.net" pour les passionnés de chant lyrique , un puits sans fond...

 

et aussi

Un document rare : 

tiré du dictionnaire , introuvable, des chanteurs français , provenant de :  link

 

 

"Michel Dens est, au théâtre comme au disque, l’une des gloires de l’école française.

Michel Dens est né à Roubaix le 22 juin 1911. Quoique destiné à exercer un métier dans la fabrication textile, il suivit l’enseignement du Conservatoire de sa ville natale. A l’issue de ses études, comme la crise sévissait dans l’industrie, il réussit a se faire engager comme second premier baryton à l’Opéra de Lille en 1934 ; puis, il se produisit à Bordeaux, à Grenoble, à Toulouse et à Marseille, où là, il accéda à une popularité qui se répandit ensuite sur l’ensemble de la province. Aussi n’éprouva-t-il aucune hâte à acquiescer aux propositions que lui adressa la R.T.L.N. C’est en 1947 qu’il parut à Paris, d’abord à l’Opéra-Comique, dans Werther : rôle d’Albert. Son timbre clair, sa mezzavoce charmeuse, son style pur et brillant, son rayonnement sympathique, tout en lui séduisit aussitôt le public. Michel Dens Il fut affiché dans Le Barbier de Séville : Figaro. Carmen : Escamillo. Lakmé : Frédéric. Manon : Lescaut. Mireille : Ourrias. Les Pêcheurs de Perles : Zurga. La Tosca : Scarpia. La Bohème : Marcel. Les Noces de Jeannette : Jean. Madame Bovary Rodolphe. Paillasse : Tonio. Cavalle¬ria Rusticana : Alfio. Les Contes d’Hoffmann : Dapertutto. A chaque fois il remporta le succès.

Mais, dès cette même année 1947, il montra aussi les puissantes ressources de sa voix, au Palais Garnier. Il y chanta Rigoletto. Othello : Iago. Hérodiade : Hérode. Faust : Valentin. Thais : Athanael. Lucie de Lamermoor : Asthon. Carmen : Escamillo. Latraviata : d’Orbel.

Cependant Michel Dens, chanteur à la mode, excellent acteur, consacra une bonne part de son talent à l’opérette classique, où les emplois de jeune premier, fussent-ils écrits pour une tessiture de ténor, lui convinrent à merveille.. Ainsi tint-il l’affiche cinq années consécutives à la Gaîté Lyrique dans Le Pays du Sourire : sous les traits de Sou-Chong. Les Mousquetaires au Couvent. Les Cloches de Corneville, Rip, La Fille de Madame Angot, Véronique et bien d’autres oeuvres légères encore, lui ont valu de toucher un public immense

Grand voyageur, il n’a cessé de parcourir la province et s’est produit en Suisse, en Belgique, au Luxembourg, au Canada, en Afrique du Nord, en Allemagne et en Espagne, et il a participé à de nombreux festivals, parmi lesquels celui d’Aix-en Provence.

Phénomène par l’étendue de sa voix, qui va du sol grave de la basse au si-bémol du ténor, Michel Dens l’est aussi par la longévité d’artiste puisque, en 1982 il atteint ses 48 ans de carrière."

 

 

 

Encore deux extraits audio, généreux, écoutez...

 

 Miarka : L'eau qui court , musique d'Alexandre Georges link 

sur un poème de Jean Richepin link

 

 

"J'ai fait trois fois le tour du monde" dans   Les cloches de Corneville de Robert Planquette 

 

Alors ?...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sittelle - dans art : musique
commenter cet article

commentaires

Aude Terrienne 07/02/2013 18:47


Oui, Brel avait le sens des formules, mais je ne sais pas si c'était lui l'auteur en fait ? Bisous, ras le bol de la pluie et du froid.

latil 06/02/2013 05:06


Je connais ce chanteur pour l avoir vu bien des fois à la Tv ou au ciné sans retenir son nom, mais je reconnais son visage. Coentent d en connaitre un peu plus sur lui.


Bonne soirée Sittelle


Latil

biker06 04/02/2013 07:54


Hello Sittelle





Ca y'est , je suis de retour et mon reseau internet marche à nouveau. Ne me demandes pas comment , j'ai fais , je ne le sait meme pas moi meme. Apres les
instructions de l'operateur orange et le remplacement de ma live box , celle ci ne voulait rien savoir.... et voici qu'hier soir , je fais une tentative et oh miracle tout fonctionne
!


Tant mieux , parce que je voulais vraiment revenir sur les blogs pour me changer les idées aprés ces deux décées bien triste !


Content de te relire à nouveau .....


bisous


Pat

Philibert 03/02/2013 20:51


Je peux te dire que, nous aussi, nous sommes en manque de soleil. Par contre, de l'eau, on en a assez!


Passe une bonne semaine. 

Amaury 03/02/2013 17:53


Mais qu'ont ils tous ces gens à détester l'hiver, moi j'adore même s'il est trop doux et rrop gris pour moi, trop chaud même. Quel plaisir de découvrir ce baryton et de revoir le Val de Seine
avec toi, Meulan et tout le reste, ton coin à toi.

Présentation

  • : Le blog lejardindutemps
  • Le blog   lejardindutemps
  • : Patrimoine et Histoire Vexin-Mantois - Ile de France - Normandie - Picardie - Pas de Calais - Musique - Poésie - Plantes Médecines alternatives
  • Contact

Réponses aux commentaires

C'est un plaisir de recevoir vos commentaires et de partager amicalement vos avis et connaissances 

Aussi pour continuer à avoir suffisamment de temps pour vous lire, tous, chacun  dans vos blogs,

je vous répondrai directement chez vous si vous le permettez... mais pour des propos modérés et amicaux !

Recherche