Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 05:39

 

 

EXPOSITION à MANTES LA JOLIE

 

Maximilien LUCE

l'anarchiste anti-fasciste

Neo-impressioniste, initiateur du pointillisme, mais oublié...

 

Toutes ses toiles nous font partager ses passions pour la justice et

les ouvriers

 

link

Musée de l'Hôtel-Dieu

http://www.lejardindutemps.com/article-docteur-fran-ois-quesnay-mantes-la-jolie-homme-du-val-de-seine-41987622.html

link

Voici un bon résumé de sa carrière de : link

"Maximilien Luce naît à Paris dans un milieu d’artisans.

Graveur, il entreprend vers 1880 une carrière de peintre.

Camille Pissarro qui partage ses convictions anarchistes lui présente en 1887

le groupe néo-impressionniste et Luce adopte alors la technique

de la division des tons. Mais, loin d’avoir le regard détaché de Georges Seurat,

il décrit l’univers contemporain avec passion.

Il aime les effets de lumière violents, du crépuscule sur les bords de Seine

aux effets inédits de l’éclairage urbain. Non moins lyriques,

les tableaux du Pays noir où les flammes des hauts fourneaux embrasent la nuit.

Ses œuvres atteignent alors à une puissance colorée qui annonce le fauvisme.

Fasciné par les travaux d’Haussmann, il évoque aussi l’univers des constructeurs.

Plus tard, installé à Rolleboise dans les Yvelines, il trouve l’apaisement

et revient à des sujets plus sereins."

 

Des toiles de notre région : 

DSCN0431Barrage de Méricourt 

DSCN0432La Baignade sur la Seine

DSCN0434DSCN0435DSCN0439

DSCN0464DSCN0467DSCN0468DSCN0470

  à suivre, cette exposition est très riche... 

 



Maximilien Luce
(photo anthropométrique)

Le 13 mars 1858, naissance de Maximilien Jules LUCE à Paris, (mort à Paris le 7 février 1941). 
Peintre, graveur et militant anarchiste.
Enfant, il est témoin de plusieurs faits tragiques de la Commune de Paris. Dès 1881, il fréquente les anarchistes parisiens. Lecteur de "La Révolte", il devient l'ami de Jean Grave. En 1887, Pissarro, Seurat et Signac l'accueillent dans le groupe des néo-impressionnistes. Luce signe alors de nombreux dessins pour les journaux tels que "Le Père Peinard", "La Révolte", "L'Endehors", "la feuille" etc. En 1894, faisant suite aux attentats de RavacholVaillant, etc., il est arrêté et jeté en prison. Désigné comme "Anarchiste dangereux" ses dessins sont jugés "inciter le peuple à la révolte"(Procès des 30). Sur la vie carcérale, Luce réalise une série des lithographies, accompagnées d'un texte de Jules Vallès. Libéré, il collabore à la revue "Les Temps nouveaux".
En 1934, il assure la présidence de la Société des artistes indépendants. La même année, il signait une pétition appelant à la lutte antifasciste. Il a laissé de nombreuses toiles ayant pour thème la Commune de Paris comme la mort de Varlin, mais aussi le travail des ouvriers et des paysans.

http://www.ephemanar.net/mars13.html  link

et ce site : link

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aude Terrienne 25/11/2012 09:13


Très sympa ces scènes du quotidien, j'aime. Belle journée petit oiseau chanteur.

erato:0059: 24/11/2012 20:48


Une vie mouvementée et riche , porteuse d'humanité. Merci pour tous ces liens qui sont passionnants comme l'est ton blog qui nous apprend tant. Douce soirée, bises Sittelle

Armide+Pistol 24/11/2012 15:30


Quel plaisir de découvrir ces artistes du XIX, oubliés ( pour un temps seulement, sans doute)

kas 24/11/2012 10:28


oh... superbe !


mais c'est la 6 qui emporte ma préférence !

eleonor 24/11/2012 09:25


super expo ! peu d'expo dans mon coin ou alors je ne le sais pas ! merci pour ce partage pictural

Présentation

  • : Le blog lejardindutemps
  • Le blog   lejardindutemps
  • : Patrimoine et Histoire Vexin-Mantois - Ile de France - Normandie - Picardie - Pas de Calais - Musique - Poésie - Plantes Médecines alternatives
  • Contact

Réponses aux commentaires

C'est un plaisir de recevoir vos commentaires et de partager amicalement vos avis et connaissances 

Aussi pour continuer à avoir suffisamment de temps pour vous lire, tous, chacun  dans vos blogs,

je vous répondrai directement chez vous si vous le permettez... mais pour des propos modérés et amicaux !

Recherche