Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 00:11


Un métier, un art, des misères
et un argot bien à lui

DEVINETTE

un peu ...

...   floue ? nostalgie, regret ... non, c'était bien pénible mais si intéressant !



moins floue, précisions...





ça  vous éclaire  ?


Fierté de la Fonderie Française, ces Maitres Fondeurs étaient les grands créateurs
  de polices  françaises  prestigieuses, élégantes
Ici,  les décorations sont les seuls caractères
typographiques impossibles à distribuer dans les casses
et  bien galère à reconnaitre, et à l'envers bien sûr

Un grand métier  disparu...la TYPOGRAPHIE


Le   Singe   : compositeur-typographe

Oui,  ce singe  est si habile à composer !
dans le composteur, ligne justifiée, de gauche à droite, et  tête du caractère vers soi.
le caractère a un oeil et  aussi un pied...
toujours faire et défaire
(distribuer : ranger les caractères dans les casses après l'impression.)

on va toujours trop vite, vite, vite, le client est pressé...
et v'lan, voilà la cause de la COQUILLE, l'ennemie sournoise
la compo est ficelée, mise sur le marbre pour la mise en page dans le chassis
si on a besoin prochainement de la compo, on la garde sur une galée, c'est la conserve


Cassetins; ici  frontière entre hauts de casse et bas de casse !
les chiffres sont juste là. Il manque toujours quelque chose...
où sont les" ", -, %,,;;;....:::!!!§§§  ?

et  l'esperluette, elle est mignonne, non ? 
&   abréviation, sorte de" sténo" latine : "  et  "
(les scribes abrégeaient eux aussi )


Hauts de casse : capitales
Bas de casse : miniscules
plus les signes de ponctuation, les chiffres,
les blancs, les espaces ( qui sont féminines en typo), j'en oublie !

De nos jours, il  manquerait  ceci :
@ c'est de la  " sténo "  latine aussi:  ad : vers, à , chez
c'est pour cela que les Grands-Bretons prononcent    " at "


une antiquité  :   Police Gransjean    1714



Comme c'est lourd ;  musculation,   maux de rein
Le rang conserve les polices dans les casses
 - une casse par corps... 6, 8, 10, 12 ... jusqu'à 60 points
   Il y a 2 356 points typographiques français dans un mètre 
les points anglais ou américains... pour la facilité, ont des valeurs différentes
-               par graisse, ( maigre, demi-gras, gras) italique
les grands caractères en plomb, c'est trop lourd :  pour les affiches, on les prend  en bois





Visitez l'Imprimerie Nationale : toute l'histoire de l'imprimerie depuis la presse de Gutemberg




Les rouleaux ...  vous croyez qu'il se lavent tout seuls ?
  oui, mais depuis assez peu de temps , tout compte fait
La peau, les ongles prenaient des couleurs suivant les goûts des clients


Ah, précision l'encre : pas en flacon... en pot, bien épaisse...
on la rallonge avec de l'huile, ou du siccatif, ou ...secrets de conducteur...



Les couteaux : on cherche par mélanges, pesage, casse-tête  LA BONNE COULEUR ...
c'est bon à l'impression,  mais plus après séchage, le client pas content,
la couleur a plombé., le papier trop acide,
séchage en surface, pas en profondeur, etc ...
On refait !



Les imprimeurs ne  voient pas les couleurs comme les peintres, alors ... discussions !
 Le papier lui aussi a son mot à dire, du bon papier !




Un imprimeur digne de ce nom n'utilisait que cette marque :
la Rolls, non la Mercedes, puisqu'elle était allemande



Dans notre atelier artisanal et familial, il y a avait deux singes en la même personne
le Singe : le Patron, ça c'est un terme d'argot commun à tous les métiers

  "  Il pleut !  "  =  " 22  "   =    alerte  

et le Singe : le compositeur-typo

Notre Singe-Singe composait, conduisait, massicotait,
( combien de doigts sont  restés sur la table du massicot ? pas chez nous ... sécurités !),
corrigeait les fautes de français des clients, souvent malgré eux (certains  y  tenaient ...)
et livrait  les imprimés quand c'était vraiment trop lourd ( pour moi !)



et la COQUILLE ?

Certaines sont célèbres :
Vengeresse
(il devait y avoir un contentieux avec ce fabricant d'encre )

"Ces excellents produits sortent des urines de M. Lorilleux"

Latiniste
 " Aves, Caesar
Te morituri salutant "

un simple   S   transformant les troupes de Jules en volailles, 
(vengeance d'Alésia ?)
Ce  typo était  - il  de  Gergovie ?

Poétique
" Et  Rose, elle a vécu ce que vivent les roses,
L 'espace d'un matin  "

Malherbe ( Ode à Duperrier  sur le mort de sa Fille )
avait écrit :
" Et Rosette a vécu ..."
merci au typo   ( Lyonnais peut-être )


Le Maître Imprimeur dès la Renaissance bénéficiait d'une grande considération.
Il  avait le privilège de pouvoir porter l'épée
Il savait, lire, écrire, composer des textes écrits puis imprimés et diffusés
Textes catholiques, mais aussi protestants, philosophiques,
  liberté d'expression et de pensée ... certains ont payé de leur vie

comme  Etienne DOLET, PENDU  puis BRULE
sous le prétexte d' avoir   rajouté   à la fin de cette phrase de PLATON

 " Après la mort, tu ne seras plus rien   du tout  "

De nos jours, on ne brûle plus les imprimeurs,  mais ... certains peuvent aller à la faillite ou au suicide...
tout simplement pour avoir "  pris   un   bon  bouillon   "

Et  en argot des imprimeurs

Le typo écoeuré parfois de ce métier... quittait son Singe en  s ' écriant

  "  Terminé, je prends la porte.  Je m'en vais ch..r  dans le cassetin aux apostrophes !"

et  courait vite  brûler un cierge  à l'autel de son Saint Patron
Saint Jean Porte Latine

P. S.

Mauvaise typo  : J'ai corrigé deux coquilles , après parution !!!    tous à la pêche !

Partager cet article

Repost 0
Published by sittelle - dans envols de sittelle
commenter cet article

commentaires

Le Jan 30/07/2010 23:46



Bonjour.


Sympa le site mais beaucoup d'infos fausses.


Notamment que ce n'est pas l'imprimerie nationale (qui ne visite pas!) mais le musée des arts et métiers.


 



sittelle 31/07/2010 07:47



Je suis allée acheter du matériel à l'Imprimerie Nationale pour notre entreprise; c'est un Etablissement Public, dont ouvert à chaque citoyen ... il suffit de demander; c'est un Conservatoire de
Patrimoine National et se visite aux Journées du Patrimoine...



Kriss de Niort 06/08/2009 10:17

Visuellement il semble y avoir un espace entre le "L" et l'apostrophe... et justement ce problème d'espace sur ce mot me semblait fort intéressant... (sauf si mes yeux m'ont joué un tour)...  Par contre il y a une coquille à ne pas faire au mot "coquille"... je te laisse chercher... :(

sittelle 06/08/2009 13:43


Ah, oui je sais : je fais exprès de mettre une espave où normalement il n'y a en a pas, tu as raison, en typo . Parce que ces caractères électroniques me semblent mal adaptés à la lecture, ils sont
mal dessinés à mon avis !  et je pense aux gens qui voient mal ou peinent sur l'écran; fond très sombre en plus ...
Je crois que la période photocomposition ( 1985 environ) a commencé à faire la fortune des opticiens, qui se sont multipliés et reproduits entre eux... la mode était petits caractères, chics,
maigres. Si tu prends des livres imprimés avant 1960, pas besoin de lunettes, ça se lit tout seul. Bon, c'est mon avis !  qu'en penses-tu ?


Kriss de Niort 06/08/2009 08:13

Très intéressant comme reportage. Une coquille  : L 'espace

sittelle 06/08/2009 09:24


... Kriss, là, je sèche ... est-ce pour le genre de l'espace ? une espace en typo, j'ai revérifié dans les bouquins de mon mari; dites-moi ce que je dois corriger, merci !!!


Catherine D 06/08/2009 00:01

si "tu" veux jouer au vert, c'est pas compliqué: tu mets sur ton blog quelques photos de vert ! du vert que tu veux, avec les explications qui te conviennent, et si tu ne le fais pas, le ciel ne te tombera pas sur la tête... je n'ai pas eu le temps de mettre les adresses de blogs "verts" qui ont paricipé ou qui vont le faire...mais je vais m'y mettre !et si on a plein de choses en commun, c'est sympa...

sittelle 06/08/2009 09:14


O K, Nadia-vraie m'en avait parlé, il y a un mois, en parlant de Tag ??? je n'avais pas compris, j'étais débutante !  vert, ça me plait également, j'ai fait Bleu après Jackie !
Vivent les couleurs !  à bientôt, merci...


muret 05/08/2009 22:25

Merci vivement pour cet article qui m'a permis de replonger dans mon enfance. En effet, mes parents étaient imprimeurs.

stitelle 05/08/2009 22:31



Difficile et beau métier ! il restait souvent peu de temps pour s'occuper des enfants ! mais ils aimaient l'odeur de l'encre... bonne
nuit, merci de votre visite !



Présentation

  • : Le blog lejardindutemps
  • Le blog   lejardindutemps
  • : Patrimoine et Histoire Vexin-Mantois - Ile de France - Normandie - Picardie - Pas de Calais - Musique - Poésie - Plantes Médecines alternatives
  • Contact

Réponses aux commentaires

C'est un plaisir de recevoir vos commentaires et de partager amicalement vos avis et connaissances 

Aussi pour continuer à avoir suffisamment de temps pour vous lire, tous, chacun  dans vos blogs,

je vous répondrai directement chez vous si vous le permettez... mais pour des propos modérés et amicaux !

Recherche